Les Soldats du 18e siècle

Les Soldats du 18e siècle

Armement : les élèments d'armes blanches


Bouterolle de sabre


Fragments de sabre à garde tournante d'officier de Volontaires Nationaux

 

Ce type de sabre a été fait sous la Révolution pour un officier de volontaires nationaux. 
La Révolution a vu la formation de nombreuses unités de volontaires destinées à renforcer l’armée de métier issue de l’Ancien Régime. 
Les officiers de ces nouvelles unités devaient acheter eux-mêmes leurs armes de service et la liberté était grande dans ce domaine, ce qui a donné une grande variété de modèles.


Fragment de lame d'un fleuret...

 

Le fleuret est une arme d’estoc de convention avec la caractéristique d’une lame à base carrée, utilisée dans la pratique de l’escrime.

À ses origines, fin du XVIIIe siècle, le fleuret était une arme d’entraînement et d’étude de l’escrime. Contrairement au sabre et à l’épée, le fleuret n’a jamais quitté le milieu fermé de la salle d’armes : il ne fut utilisé ni sur les champs de bataille ni dans les duels.

Néanmoins ce fragment a été découvert sur une zone de combat de la période révolutionnaire...

Ce fleuret a été forgé dans la ville allemande de Solingen en Rhénanie-du-Nord-Westphalie..


Fragments d'épées avec notamment deux pommeaux et un fragment de garde


Superbe série de bouterolles...

Il s'agit principalement de bouterolles en cuivre pour des fourreaux de sabres.

Elles sont malheureusement très abimées pour la plupart !


Probable fragment de dague ou de couteau de vénerie

Il s'agit ici de la fusée en bronze...


 

Voici un fragment de monture de sabre français à la Montmorency dit  "aux trois ordres" :

la crosse d'évèque représentant le Clergé

l'épée pour la Noblesse

la bêche surmontée d'une fleur de lys ou du bonnet phrygien pour le Tiers-Etat

Ce type de sabre est caractéristique de la période révolutionnaire...

 


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser